AddThis Social Bookmark Button
barrejaune
dieseaBCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ
barrejaune

Gblanc

 

Gagner sur tirage : en anglais se dit "draw out", toucher votre tirage et, par la même occasion, battre un joueur qui était meilleur que vous auparavant. Exemple : vous avez un tirage à couleur au Turn et votre adversaire a un brelan. Si la River vous amène la couleur max, sans doublette, vous êtes forcément le meilleur à l'abattage.

 

Gambler : se dit "flambeur" en français, joueur qui aime tellement le jeu qu'il n'hésite pas à miser sur des coups où il n'est pas favori. Un joueur se met à gambler quand il détend ses critères de sélection des mains de départ et joue davantage pour s'amuser que pour gagner ou rentabiliser.

 

Game : en français "partie".

 

Gap : écart, contrairement aux cartes consécutives, les cartes "one gap" on un écart de valeur dune unité. Par exemple, et sont des one gap assortis. et sont des two gap non assortis.

 

Garbage : voir "poubelle" en français.

 

GG : abréviation internet signifiant "good game", c'est à dire "bonne partie", à quelqu'un qui a bien joué son tournoi.


Give up : se retirer d'un coup en couchant sa main, s'en aller, abandonner.

 

GL : abréviation internet signifiant "good luck", c'est à dire "bonne chance".


Good beat : coup que l'on remporte avec de la chance alors qu'on ne partait pas favori. Contraire de bad beat.

 

Good run : littéralement bonne course, bon parcours. Série de coups gagnants ou période jamais assez longue où tout réussit à un joueur, et pendant laquelle il accumule donc les gains.

 

Grand : mille dollars, mille euros ou mille unités d'une monnaie quelconque.

 

Grind, grinder : littéralement moudre. Jouer à une limite que l'on domine plus ou moins, généralement en multitablant, en accumulant petit à petit les gains. Dans le sens de grinder, il y a l'image d'une action longue et peu rentable, mais rentable. Les joueurs qui grindent sont nommés des grinders.

 

Gros joueur : en anglais se dit "high roller", joueur qui pratique le poker à des mises élevées. Dans le jargon américain, on les appelle aussi des baleines.

 

Grosse blind : mise forcée posée par le deuxième joueur après le donneur, d'un montant équivalent au double de la petite blind et qui donne droit au joueur de grosse blind de parler en dernièr lors du premier tour de mise.

 

Gutshot : avoir un tirage de quinte ventrale, c'est à dire qu'il manque une seule carte pour compléter une quinte. Avec un tirage gutshot au flop, on a seulement 16 % de chance d'améliorer son jeu au turn ou à la river en faisant une quinte, et seulement 8 % de chance au turn.